Je suis… la diversité

Présentation

Lorsque l’on travaille en équipe, les inconvénients sont évidents : nous avons du mal à communiquer les uns avec les autres, nous sommes extrêmement attentifs à ne pas violer les valeurs de nos coéquipiers et nous nous disputons sans fin. Cependant, il serait dommage d’échanger nos coéquipiers contre des clones partageant toutes nos valeurs, croyances, préférences et styles de travail.

Voici deux versions d’une activité permettant de mettre en évidence différentes variables qui forment la personnalité de chacun, et l’intérêt de combiner entre les personnes ces différentes variables.

Objectif

Utiliser au mieux la diversité dans un groupe.

Participants

Minimum : 6
Maximum : nombre indifférent
Optimum : 12 à 30

Temps

20 à 30 minutes

Matériel

De quoi écrire (pour les deux versions)
Épingles de sûreté (pour la version 2)

Version 1

Déroulé

Demander aux participants de compléter cette phrase : Je suis un / une…. Donner quelques exemples : Je suis un motard ; Je suis un manager ; Je suis une mère de trois enfants.

Ensuite, demander aux participants de compléter le même début de phrase de 10 façons différentes, en précisant que leurs phrases pourront être lues par d’autres participants (afin d’éviter qu’ils écrivent des choses trop intimes).

Lorsque cela est fait, demander à chacun de laisser sa liste (face écrite visible) sur la table, de se lever et d’aller au hasard lire la feuille d’autres participants.

Faire un débriefing en demandant aux participants d’énoncer des catégories permettant de classer les participants, en s’appuyant sur ce qu’ils ont écrit et lu.

Voici quelques catégories possibles, avec un exemple en italiques :

  • profession (formateur)
  • tranche d’âge (senior)
  • membre d’une association (Croix-Rouge)
  • supporter d’une équipe de sport (PSG)
  • signe astrologique (Bélier)
  • ordre de naissance (aîné)
  • genre (femme)
  • types de lecture préférées (Science-Fiction)
  • autre langue parlée couramment (arabe)
  • statut matrimonial (divorcée)
  • appartenance à un parti politique (socialiste)
  • caractéristique personnelle (impatient)
  • type de personnalité (extraverti)
  • caractéristique physique (chauve)
  • appartenance à une entreprise (SNCF)
  • région de résidence (PACA)
  • religion (catholique)
  • système informatique d’exploitation (Linux)
  • style de pensée (analytique)

Débriefing

Lors du débriefing, souligner différents points d’apprentissage possibles que l’on peut tirer de cette activité : 

  • la très grande variété des critères qui nous différencient ;
  • la non-pertinence de classer une personne selon un seul critère ;
  • l’enrichissement que l’on peut tirer à mieux connaître les personnes que nous côtoyons ;
  • l’intérêt de réfléchir sur les catégories auxquelles nous appartenons, et pourquoi nous y appartenons ;
  • etc.

Version 2 

Déroulé

Demander aux participants de compléter cette phrase : Je suis un / une ….
Ensuite, leur demander de compléter le même début de phrase de 10 façons différentes, en précisant que leurs phrases pourront être lues par d’autres participants (afin d’éviter qu’ils écrivent des choses trop intimes).
Lorsque cela est fait, leur demander d’épingler leur liste sur leur poitrine, comme une étiquette nominative géante.

1er tour : à  la recherche de similitudes

Demander aux participants de se lever, de se promener dans la salle et de former des triades de personnes ayant autant de similitudes que possible entre elles. Donner 3 minutes pour faire ces regroupements.
Lorsque cela est fait, faire un premier débriefing pour souligner qu’il y a plus de similitudes entre les personnes qu’il n’y en a à première vue.

2ème tour : des similitudes dans la diversité

Expliquer aux participants qu’ils disposent maintenant de 3 minutes pour se reconstituer en triades avec un maximum de diversité. Lorsque cela est fait, demander aux participants de trouver des similarités dans les nouvelles triades fondées sur la diversité.

Dans un second débriefing, souligner qu’il y a des similitudes à l’intérieur des groupes, même les plus divers. S’il y a une triade sans aucun élément de similarité dans leurs listes (ce qui est très peu probable), demander aux trois personnes de réfléchir et de trouver rapidement des éléments de similarité.

3ème tour : diversités complémentaires

Répartir les participants au hasard en triades. Au sein de chaque triade, demander aux participants d’imaginer une entreprise qui mettrait à profit la diversité culturelle et individuelle des membres. Si un membre de la triade se retire, il devrait être impossible de fournir le produit ou le service sélectionné. Voici un exemple.

Ma triade décide de mettre en place un programme de formation en e-learning pour enseigner le français à des migrants nouvellement arrivés. Cela nécessite :

  • mes connaissances en conception pédagogique,
  • les compétences de Jules en matière de production vidéo,
  • l’expérience de Dounia en FLE (Français Langue Étrangère) et sa compréhension du point de vue de la femme.

Au bout de 5 minutes, demander aux différentes triades de présenter leur plan d’action. Décider en groupe quel plan d’action utilise au mieux la combinaison unique de la diversité de la triade.

Débriefing

Faire un débriefing final mettant en évidence que s’appuyer sur la diversité peut donner à un pays ou à une organisation un avantage considérable.